الأربعاء , فبراير 1 2023
أخبار عاجلة
الرئيسية / صحة / 28 au 30 Novembre 2019, son VIIème Congrès National de Pharmacoéconomie et de Pharmacoépidémiologie/ Vème Congrès Maghrébin

28 au 30 Novembre 2019, son VIIème Congrès National de Pharmacoéconomie et de Pharmacoépidémiologie/ Vème Congrès Maghrébin

Sous les thèmes « Contrats d’accès aux médicaments innovants / Accès aux médicaments génériques », la Société Marocaine de l’Economie des Produits de Santé (SMEPS) organise, sous l’égide du Ministère de la santé, du 28 au 30 Novembre 2019, son VIIème Congrès National de Pharmacoéconomie et de Pharmacoépidémiologie/ Vème Congrès Maghrébin.
Faut-il rappeler que l’accès aux médicaments, qui constitue une composante importante de l’offre de soins, fait partie des droits du citoyen à la santé et un des facteurs principaux du développement social.
La question de l’accès aux médicaments est au centre des préoccupations du Ministère de la santé. Il s’agit d’un élément déterminant et stratégique de toute politique de santé, qui doit garantir et promouvoir cette accessibilité à la fois géographique, physique, financière et qualitative.
Cette manifestation intervient au moment où il est nécessaire de réfléchir à des modèles d’accès aux produits de santé innovants. Dans ce sens, au niveau mondial, l’émergence des contrats d’accès au marché des médicaments, en tant que nouveaux instruments de régulation des prix, survient pour encadrer les négociations entre les organismes régulateurs et payeurs d’un coté et les laboratoires pharmaceutiques. Cela permettra de répondre à deux problématiques. L’une concernant la restriction budgétaire et une nécessité de maîtrise des dépenses de santé. Et la deuxième concernant l’incertitude entourant le véritable bénéfice des nouveaux médicaments.
Cependant leur mise en œuvre diffère selon les pays, et certains résistent encore à y adhérer comme c’est le cas pour le Maroc, étant donné leurs différents niveaux de complexité, la difficulté à les évaluer ou encore l’absence de cadre juridique. Ces contrats ont évolué actuellement pour devenir une voie d’accès plus rapide pour les innovations thérapeutiques.
A rappeler qu’un contrat d’accès au marché est un accord entre deux ou plusieurs parties qui conviennent ensemble des modalités et des conditions dans lesquelles un produit de santé obtiendra l’accès au marché. L’accès au Marché dans le cas du Maroc se concrétise par l’autorisation de mise sur le marché, l’autorisation du prix et également l’obtention du statut de remboursabilité par l’ANAM. Ces contrats d’accès au marché peuvent être groupés en deux types d’accords : les accords commerciaux qui permettent une diminution des dépenses de santé (comme les accords prix—volume, les rabais ou remises, le plafonnement des coûts ou les coûts partagés) et les accords fondés sur les performances, c’est à dire les résultats cliniques qui reflètent le niveau d’efficacité et de tolérance. Ces derniers font partie d’un mécanisme de garanties : le payeur accepte un prix, à la condition que le médicament produise les performances escomptées. Ce deuxième modèle permettra un paiement à la performance et un remboursement des organismes payeurs en cas de non-performance.
De même, la SMEPS entend prendre une part active à une réflexion et débat concernant la politique du médicament générique qui constitue un enjeu majeur de l’évolution du système de santé. Dans un contexte de nécessaire rationalisation des dépenses de santé pour promouvoir un meilleur accès aux médicaments établis. Au Maroc les médicaments génériques existent depuis les années 70. Son développement a permis un accès plus large à la population grâce à son prix d’acquisition plus abordable dans le secteur publique à travers les appels d’offre ou son prix d’achat abordable par le patient en ambulatoire. Son évolution a permis aussi d’avoir plusieurs produits de substitution en cas de rupture de stock, d’éviter les situations de monopoles et d’assurer la viabilité et réussite de la Couverture Médicale de Base à travers des économies générées lors du remboursement pour les payeurs.
Et pourtant le marché des médicaments génériques n’a pas atteint au Maroc le niveau observé aux Etats-Unis ou dans certains pays européens. Il représente aujourd’hui à peine 40% des ventes de médicaments selon les données de l’IQVIA. Ainsi, il est devenu nécessaire de faire le point sur l’état actuel de l’accès du citoyen marocain aux médicaments génériques, les stratégies mises en place par le Ministère de la santé dans ce sens. Il est également important de réfléchir sur les principaux leviers permettant de favoriser un accès aux patients de façon plus rapide, plus importante et à un prix plus abordable au Maroc.
Ce Congrès verra ainsi la participation d’acteurs majeurs de la santé et d’experts marocains et étrangers. Les expériences en matière d’accès aux médicaments innovants et médicaments génériques au Maroc, en Algérie, en Tunisie, en Belgique, en France et dans les pays à ressources limitées seront également confrontées.
Il y a lieu de préciser que le congrès est organisé en collaboration avec le l’Equipe de recherche Pharmacoéconomie et Pharmacoépidémiologie de l’Université Mohammed V de Rabat et la Faculté de Pharmacie de l’Université Mohammed VI des Sciences de la Santé (UM6SS) de Casablanca. Il se tiendra à la Fondation Mohammed VI de la promotion des œuvres sociales de l’éducation – formation Al Irfane – Rabat.
Plus d’information sur le Congrès : www.smeps.ma

عن afriquemondearab

شاهد أيضاً

ايت الطالب يزور المركز المرجعي للرصد المبكر لسرطان الثدي وعنق الرحم بببني ملال

قام وزير الصحة والحماية الاجتماعية، البروفيسور خالد ايت طالب، رفقة والي جهة بني ملال خنيفرة، …

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني.