الأحد , يناير 17 2021
أخبار عاجلة
الرئيسية / دولي / CP Ensemble contre la Peine de Mort – Le docteur Ahmadreza Djalali, irano-suédois, risque d’être exécuté dans les prochains jours en Iran

CP Ensemble contre la Peine de Mort – Le docteur Ahmadreza Djalali, irano-suédois, risque d’être exécuté dans les prochains jours en Iran

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Justice pour le docteur Ahmadreza Djalali, maintenant !

 

Le docteur Ahmadreza Djalali, irano-suédois, risque d’être exécuté dans les prochains jours en Iran.

ECPM demande à la communauté internationale de prendre des mesures urgentes et déployer tous les efforts diplomatiques afin d’obtenir une suspension immédiate de cette condamnation.

 

Le 1er décembre 2020, Ahmadreza Djalali, a été transféré dans la prison de Rajai Shahr dans la perspective de son exécution. Selon des informations rapportées par l’association Iran Human Rights, partenaire d’ECPM, les autorités iraniennes ont informé la famille du professeur Djalali que son exécution était reportée de quelques jours.

 

« L’exécution d’Ahmadreza Djalali serait un signal dramatique envoyé par les autorités iraniennes. Il est indispensable que la communauté internationale réagisse. Seule une réaction forte pourrait éventuellement lui sauver la vie » déclare le directeur exécutif d’ECPM, Raphaël Chenuil-Hazan.

 

Ahmadreza Djalali, spécialiste de la médecine d’urgence a travaillé dans de nombreuses universités en Europe notamment en Suède, en Italie et en Belgique. Il s’était rendu en Iran à l’invitation officielle de l’Université de Téhéran. Il a été arrêté par des agents du ministère des Renseignements le 24 avril 2016. En octobre 2017, il a été condamné à mort pour « espionnage et collaboration avec l’ennemi ».  Alors qu’il a toujours nié ces allégation, il a ensuite été reconnu coupable de «moharebeh (inimitié contre Dieu)» par le tribunal révolutionnaire de Téhéran. La Cour suprême a confirmé la peine capitale en décembre 2017.

 

Après son arrestation et durant toute la durée de la procédure, il a été victime de tortures et forcé à des confessions. En décembre 2017, la télévision iranienne d’Etat avait retransmis ses confessions sur ses ondes.

La semaine dernière, dans une lettre conjointe adressée au Haut Représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères, Josep Borrell, dix organisations internationales de défense des droits de l’homme, dont ECPM, ont appelé à une action immédiate pour arrêter l’exécution d’Ahmadreza Djalali.

عن afriquemondearab

شاهد أيضاً

*المجلس الأعلى للمسلمين في ألمانيا يرحب بتعيين المجلس الأوروبي هولتكن دانيال مبعوثا خاصا لشؤون معاداة السامية، وعداء المسلمين*

رحب أيمن مزيك، رئيس المجلس الأعلى للمسلمين في ألمانيا، بتعيين المجلس الأوربي هولتكن مبعوثا خاصا …

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *